Sculpture animalière 

Polar bear

Les Bronzes

Magnifier le monde animalier par la sculpture

sculpture animalière contemporaine

Patrick Verdier : un sculpteur animalier  singulier

 

Désir et volonté de faire 

Patrick Verdier est né le 1er aout 1948 en région parisienne. Il a suivi des études classiques puis  d’architecture d’intérieur. Après quelques emplois inintéressants, Patrick Verdier a d'abord créer des modèles pour le papier peint et quelques patchworks. C'est alors que l'idée de l'artisanat d'art l'a séduit et après quelques essais il a décidé d'en faire son métier. Entre 1973 et 80 une première collection de bougies design lui permet me se faire la main. En1980, il en crée une autre   très différente d'un style décalé, humoristique et très mode "années 80". Ensuite son vif intérêt pour les animaux l'a tout naturellement pousser à pratiquer la sculpture, en particulier animalière, dès 1987. Il a puisé son inspiration dans la sculpture des anciens, de l’art dans sa globalité mais en particulier dans tous les domaines musicaux. Il va jusqu’à affirmer que sans la musique, il n’aurait  pu faire ni sculpture ni activités artistiques. 

Dès 1976, inscrit aux Ateliers d'art de France il présente ses collections sur Maison & Objet  deux fois par an jusqu'en 2009. De nombreuses boutiques tant en France qu'à l'étranger  lui commandaient des pièces.

Entre temps il a présenté deux nouvelles collections : petites boites décoratives et bijoux.

Depuis, il continue à faire  de la sculpture et des peintures numériques  qu'il a créer dès les années 2000.

Patrick Verdier Sculpteur animalier

Éveiller les consciences avec l’art animalier 

 

Son travail l'amènent à réfléchir sur l’existence fondamentale des animaux. Autrement dit, Patrick Verdier cherche à montrer tous les aspects de l’animal  et à quel point il a une place importante sur Terre. L’augmentation du réchauffement climatique, de la diversité et de la disparition probable  des animaux l’inquiète.

Aujourd’hui, Patrick Verdier veut faire encore et toujours de l’animal un être indispensable pour l'être l’humain, et ses sculptures  sont le reflet de sa beauté .

 
matériaux utilisés pour la Sculpture animalière

Des sculptures animalières riches de leur beauté et de douceur

Des techniques traditionnelles

Pour réaliser ses sculptures, Patrick Verdier utilise des matériaux simples tels que  la terre et le plâtre. Il suit la méthode traditionnelle, de la première ébauche de la sculpture modelée en terre puis en faire deux empruntes (creux perdu ) en plâtre léger. Une fois les deux parties assemblées et la terre enlevé, une gâchée plâtre plus dur  est coulée. Ensuite, le moule est cassé mais sans abimer la sculpture qui est alors retravaillée au moyen de rappes puis affinée avec des papiers de verre de plus en plus fins jusqu'à obtenir le résultat souhaité .

 

 

… À la noblesse du bronze 

 

Patrick Verdier fait à partir de cet original un moule en deux parties en résine (ce qu'on appelle  chapes) qui permet de couler l'élastomère entre les deux chapes et la sculpture.Une fois l'original démoulé, le moule servira au fondeur de  produire la pièce en bronze. La technique utilisée est celle dite de "la cire perdue".

Les séries sont limitées et éditées en 8 exemplaires et en chiffres arabes, plus 4 épreuves d'artiste en chiffres romains.

Notre fondeur :

Fonderie de bronze Lauragaise

 9 rue C los des Rieux  

81700 Blan     

 

 

Capturer l'insaisissable : des heures passées à observer et à comprendre le monde animal. 

Patrick Verdier n'ayant pas par exemple un éléphant à disposition il a collectionné beaucoup  d'éléments photographiques pour obtenir ce qu'il cherche  à transmettre.

 

Les sculptures de Patrick Verdier sont visibles  sur Instagram : patrickverdier_s).

Ses peintures numériques sont visibles également sont sur Instagram : patrickverdier_pn

L’histoire de la sculpture animalière

L’histoire de la sculpture animalière : de l’imaginaire au réel

 

 

C’est au Salon de Paris, en 1831, que la sculpture animalière a suscité un intérêt particulier auprès du public. Avec l’œuvre d’Antoine-Louis Barye mettant en scène un tigre attaquant un gavial, un crocodile indien, ce dernier a réinventé la sculpture animalière. Il a laissé de côté l’aspect mythologique des sculptures connues jusqu’alors pour se concentrer sur l’aspect bien plus représentatif et réaliste des animaux. C’est donc à la fin du XIXe siècle que va apparaître ce renouveau de la sculpture animalière. En effet, lors du Second Empire, ces sculptures vont avoir une place importante où de nombreux artistes vont alors pouvoir se faire connaître.

Petite anecdote personnelle : "Quand j'ai créé ma première sculpture en 1986, un ours polaire, j'ai demandé à un ami sculpteur de me donner  son avis sur cette pièce. Sa réaction a été : "Tu a vu l'ours de Pompon ! "  C'est  ainsi que j'ai connu le sculpteur François Pompon "

" Il est connu du grand public pour ses sculptures animalières dont le style novateur se caractérise par la simplification des formes et des surfaces polies."

(https://fr.wikipedia.org/wiki/François_Pompon)
 

C'est naturellement dans le même esprit que j'ai  créé une quarantaine de pièces animalières."